connexion

L'improvisation pour les non-guitaristes

Dans cette page destinée aux improvisateurs non guitaristes non allons voir comment aborder l'improvisation sans diagramme de gamme ou d'accord, et comment adapter ces outils (qu'on trouve en abondance sur le site) pour des instruments qui apprennent la musique par les partitions. Piano, sax, violon, trompette, guimbarde... cette page est pour vous !

Voici la structure cette page :

La guitare, un monde à part ?

Ce site Guitare Improvisation est consacré à l'improvisation et s'adresse en priorité aux guitaristes. Pourtant, une bonne partie du contenu est utilisable par n'importe quel instrumentiste : les explications de construction des gammes, les playbacks, les notions théoriques...

Mais les outils de base proposés sont exclusivement consacrés aux guitaristes : les diagrammes de gammes et d'arpèges et les tablatures par exemple. C'est bien dommage. Pour moi en tant que prof, leur intérêt est évident d'un point de vue pédagogique mais ces codes ne sont pas compréhensibles par les instrumentistes qui fonctionnent avec les notes et les partitions (autrement dit la majorité des musiciens). Et bien justement, cette page est là pour palier à ce problème !

Fini les diagrammes et les tablatures : les notes !

Voyons comment faire pour pouvoir jouer sur notre instrument les modes ou les arpèges proposés sur ce site. Et on va parler en notes cette fois-ci.

On va prendre un mode courant (Do dorien) et un arpège d'accord courant (l'accord de A7). Une gamme, un mode ou un arpège d'accord correspond simplement à une suite d'intervalles, ou plutôt à une échelle d'intervalles. Par exemple, un accord 7 correspond à la suite d'intervalle suivante : 4 demi-tons, 3 demi-ton, 3 demi-tons, 2 demi-tons.

Si on veut construire l'accord de A7, on va donc prendre la note La (puisque le nom de l'accord est "A", donc "La" en français) et monter de 4 demi-tons (on tombe sur un Do#. Ppuis monter de 3 demi-tons (on tombe sur un Mi) et encore de 3 demi-tons (on tombe sur un Sol). Et enfin de 2 demi-tons (Oh joie! On retombe sur le La de départ).

Construction de l'accord de A7
Construction de l'accord de A7

Je vous ai montré l'échelle des demi-tons entre les notes voisines de l'accord, mais on peut très bien compter les demi-tons entre chacune des notes de l'accord et la fondamentale (la note de référence qui donne le nom à l'accord, le La pour notre cas). Voici un schéma qui résume tout ça.

Accord A7 : intervalles par rapport à la fondamentale
Accord A7 : intervalles par rapport à la fondamentale

On vien de construire un accord. Pour construire une gamme ou un mode, c'est exactement la même chose que pour un accord (si ce n'est qu'il y aura souvent plus de notes dans une gamme que dans un accord). Pour construire le mode de Do Dorien, on va donc suivre l'échelle d'intervalles qu'on appelle "mode Dorien" en prenant Do comme note de départ.

Le mode Dorien est défini par la suite d'intervalles suivante : 2 (demi-tons), 1 demi-ton, 2, 2, 2, 1, 2.

En anglais : W H W W W H W (W=Whole tone = 1 ton, H=Half tone = 1/2 ton).

On prend donc Do et on suit l'échelle : 2 demi-tons plus haut, . 1 demi-tons plus haut, Mib. 2 demi-tons plus haut, Fa. 2 demi-tons plus haut, Sol. 2 demi-tons plus haut, La. 1 demi-tons plus haut, Sib. Et 2 demi-tons plus haut, Do (retour à la case départ).

Construction du mode Dorien
Construction du mode Dorien

Si ces notions sont un peu subtiles pour vous ou que je suis allé trop vite, rassurez-vous : vous pourrez passer des heures à lire les pages Qu'est-ce qu'un mode ?, Construire des accords ou encore Les gammes de référence qui vous expliqueront en détail comment construire ces arpèges d'accords et ces gammes. Il y a même une vidéo qui y est consacrée et qui explique pas à pas comment faire ça sur une guitare et sur un clavier de piano. Elle s'appelle Comprendre les accords et les gammes.

Mais ne nous arrêtons pas là ! Maintenant que vous avez compris le principe je vais vous donner un document qui vous permettra de trouver tous les modes et arpèges d'accords les plus courants. Mais pas en vous écrivant en partition les arpèges de tous les accords qui existent, non. En vous laissant les trouver vous-même, ce qui vous permettra de bien les comprendre. Vous connaissez ce proverbe chinois :

"Si tu vois un homme qui a faim, donne-lui un poisson : tu le nourriras pour un jour. Mais apprends-lui à pêcher et il se nourrira toute sa vie." Proverbe chinois

Et bien voilà, je vous donne une canne à pêche :

Intervalles : structures d'accords et gammes
Fichier qui recense la structure des accords et gammes les plus utilisés

Regardons ensemble ce document et voyons comment construire un nouveau mode : Si bémol Lydien b7 (ouille!).

On commence par regarder la construction du mode Lydien b7. Le document nous indique :

Mode Lydien b7 (ou Mode de Bartok) : T 2M 3M #11 5j 6M 7m.

Chacune de ces abréviations correspond à l'intervalle entre la Tonique ("T") et une des note du mode. Pour connaitre la signification de ces intervalles il suffit de regarder le tableau disponible dans le document.

Le nom de tous les intervalles (extrait du document)
Le nom de tous les intervalles (extrait du document)

On voit donc que la 3M ("tierce majeure") est un intervalle distant de 4 demi-tons de la tonique du mode.

La tierce majeure : 4 demi-tons
La tierce majeure : 4 demi-tons

Si on reporte tous les intervalles du mode Lydien b7 sur le tableau (T 2M 3M #11 5j 6M 7m), on obtient ça :

Le mode lydien b7
Le mode lydien b7

Et maintenant, il suffit de suivre ces intervalles en partant de la note Sib. On obtient les notes suivantes : Sib Do Ré Mi Fa Sol Lab.

Le mode de Sib lydien b7
Le mode de Sib lydien b7
Remarque : les aigües peuvent se représenter aussi bien vers la droite (horizontalement) que vers le haut (verticalement). Les deux derniers schémas correspondent exactement à la même échelle d'intervalles, cette échelle a juste été "mise debout".
Information importante : si vous êtes habitué à fonctionner avec les partitions, vous aurez tendance à écrire les notes du mode sur une partition pour les retenir. Ça peut aider au début mais il faut très vite sortir de cette logique car le but à rechercher est de visualiser les intervalles au sein de votre gamme et pas uniquement de suivre les notes écrites sur votre partition.
On peut d'ailleurs faire le parallèle avec la lecture : pour comprendre le sens global d'un paragraphe, il veux mieux se poser après l'avoir lu et fermer son livre que de relire plus attentivement chaque mot du paragraphe.

Là encore, pour une compréhension plus poussée je vous renvoie à la vidéo Comprendre les accords et les gammes.

Et pour les instruments transpositeurs ?

Si vous jouez du saxophone, de la clarinette, du cor, de la trompette... Vous jouez d'un instrument transpositeur. Ce qui veut dire que le doigté que vous connaissez comme "le do" de votre instrument... n'est pas vraiment un Do.

Ah pinaise.

Si vous jouez d'un instrument transpositeur en X, quand vous jouez le doigté d'un Do la note qui sort est en fait un X. Voici un moyen mnémotechnique que j'ai trouvé pour ne plus me tromper de sens de transposition.

Une trompette en Bb : Lit Do joue Bb
Un saxophone alto en Eb : Lit Do joue Eb
Un cor en Fa : Lit Do joue Fa
Un instrument en X : Lit Do joue X

Il suffit donc de se rapeller du début de la phrase "Lit Do" (comme le Lido vous savez, le cabaret parisien) et la suite de la phrase vient toute seule.

Si vous jouez sur un playback en Do dorien et que vous faites de la trompette (en Si bémol donc), il ne faudra pas penser au mode de Do dorien (sinon vous joueriez Sib Dorien). Comme vous jouez tout 2 demi-tons trop grave, il faudra penser au mode 2 demi-tons plus aigu que Do dorien. Et 2 demi-ton plus aigu que Do, c'est Ré.

Vous devrez donc jouer le mode de Ré Dorien sur un playback qui indique Do dorien. Par exemple sur ce playback.

Et sur ce playback, ce sera sur D9 si vous jouez du sax alto, G9 si vous de la trompette ou du sax ténor.

Pour éviter les incompréhension de langage, on précise si on parle dans le langage des instruments non transpositeurs, c'est à dire "en Ut" (ce qui veux dire "en Do") ou bien "en Si bémol" pour les trompettistes, "en Mi bémol" pour les saxs alto et baryton, ...

Transformer un diagramme en partition

Vous n'êtes pas guitariste mais vous êtes tombé sur un diagramme de guitare que vous souhaitez jouer sur votre instrument. Je vais vous expliquer comment faire.

Une gamme sur un diagramme
Une gamme sur un diagramme

Un diagramme représente le dessin d'un manche de guitare. Sur un diagramme, la corde la plus grave (corde de Mi) est la ligne du bas et la plus aigüe (Mi aussi) est en haut. La case la plus grave est à gauche et la plus aigüe à droite. Pour aller vers les graves il faut donc se déplacer soit vers le bas, soit vers la gauche (et pour les aigües, inversement).

Vers les aigües : diagramme
Vers les aigües : diagramme

Concernant les intervalles sur la guitare, ça n'est pas très compliqué. Deux cases voisines sont distantes d'un demi-ton, Et 2 cordes voisines sont distantes de 5 demi-tons (soit une quarte juste), sauf entre les cordes de Sol et Si distantes de 4 demi-tons (une tierce majeure).

Les intervalles sur un diagramme
Les intervalles sur un diagramme

À partir d'une case donnée vous pouvez vous déplacer vers la gauche (-1/2 ton) ou vers la droite (+1/2 ton), ou encore vers haut (+5 demi-tons) ou vers le bas (- 5 demi-tons).Ce qu'il faut savoir, c'est que les points qui représentent l'emplacement des doigts du guitariste se placent sur les lignes horizontales (qui représentent les cordes de la guitare) et entre les lignes verticales (qui représentent les barres métalliques du manche, appelées "frettes").

Ok. Nous avons toutes les infos. Lisons donc ensemble un diagramme que nous allons traduire en notes.

Gamme de La mineure mélodique
Gamme de La mineure mélodique

On commence par la première note, entourée en noire (car c'est la tonique de la gamme). C'est la note la plus grave car c'est la plus à gauche des notes les plus en bas (sur la corde grave). Et c'est un La (car c'est indiqué "La mineur mélodique"). Si ça n'avait pas été indiqué, il suffirait de partir de la note de la corde grave (Mi) et de monter de 5 demi-tons : La.

Les 2 notes d'après sont distantes de 2 puis 3 demi-tons par rapport au La. Ce qui donne Si et Do. Ensuite on trouve une note sur la même case de notre La de départ, mais sur la corde plus aigüe. Pour trouver son nom on monte donc d'un quarte par rapport au La : . Puis une note un ton plus haut : Mi.

Ensuite, une note une case plus à gauche du Ré mais sur la corde plus aigüe que le Ré. Sur la même case ce serait un Sol (une quarte plus haut que le Ré), c'est donc un Fa# (1/2demi-ton plus bas que le Sol). Puis un ton plus haut, un Sol#. Et enfin un demi-ton plus haut, le La du début. Oh miracle, il est aussi entouré !

Ensuite les notes sont répétées, inutile donc de passer du temps à les chercher.

La mineure mélodique avec le nom des notes
La mineure mélodique avec le nom des notes

Alors, c'est-y pas facile la guitare ?

Comment penser les notes quand j'improvise ?

Les guitaristes ont souvent une façon de penser les notes qu'ils jouent différente des instrumentistes qui ont l'habitude de penser le noms des notes.

Les guitaristes qui ont commencé par la guitare se repèrent souvent de manière géographique sur le manche, avec les positions des gammes ou des arpèges. À terme ils finissent souvent par penser par intervalles, soit l'intervalle entre les notes qu'ils jouent et la fondamentale de l'accord qui est joué, soit les intervalles au sein d'une mélodie.

Pour la majorité des autres instruments, les instrumentistes sont dès le début formés avec les partitions en associant un doigté à un nom de note. Ils ont donc beaucoup plus le réflexe d'associer des noms de notes à un accord ou une gamme.

Si vous n'êtes pas guitariste et que vous souhaitez improviser, il va donc falloir vous entrainer à associer rapidement des noms de notes à un contexte harmonique. Par exemple : Y a-t-il un Ré ou un Réb dans le mode de Mib mixolydien ?

C'est le genre de questions dont vous devrez devenir un expert.

Évidemment ça ne se fait pas en un clin d'oeil. Vous devrez passer par la phrase "création de mode" comme nous l'avons fait un peu plus haute dans cette page (vous savez, avec la canne à pêche), et à force vous connaitrez par coeur les notes contenues dans chaque gamme ou arpège d'accord. Vous pouvez par exemple vous entrainer sur ce playback qui sous-entend les modes Do dorien et Mi bémol Dorien.

ou encore celui-ci qui sous-entend Do majeur (ou lydien) et Mi bémol majeur (ou lydien).

Si vous êtes bien motivé, vous pouvez vous entrainer à choisir les notes de vos impros en fonction de leur rôle par rapport à l'accord de l'accompagnement. Par exemple, à chaque nouvel accord commencez vos phrases sur les secondes ou sixtes de chaque accords (pour les min7 comme pour les Maj7).

N'apprenez plus, comprenez

Pour revenir sur l'analogie avec le pêcheur à qui on apprend à pêcher plutôt que de lui donner un poisson, il est important de passer du temps à comprendre la logique de construction des accords et des gammes plutôt que d'acheter des cahiers remplis d'exercices de gammes et de lire mécaniquement leur contenu (ou encore d'utiliser des applications pour smartphone de type "création de gamme").

C'est souvent un défaut qu'on rencontre chez les instrumentistes habitués à lire des partitions et à qui on n'a pas appris à jouer à l'oreille ou à prendre du recul sur les partitions (en en comprenant la logique intrinsèque ou en modifiant son contenu lorsque le style le permet).

Mais vous, vous n'aurez pas ce genre de défaut puisque vous venez de lire cette page, non ?

Haut de page

© 2009-2017
Creative Commons License
CGV
Dernière mise à jour : Mardi 28 Mars 2017