connexion

Comment devenir professeur de guitare ?

facebook twitter google plus mail imprimer

Quand on souhaite se lancer dans la musique on se demande souvent si c'est facile d'en vivre, comment il faut faire pour devenir prof, s'il y a des diplômes à passer. Dans cette page je partage avec vous ce que j'en sais et j'espère vous aider à y voir plus clair : peut-être un jour en ferez-vous votre métier.

Avez-vous la fibre d'un prof de guitare ?

Pour être un "bon prof" il suffit d'aimer transmettre son savoir et sa passion, et de s'intéresser à la pédagogie, l'art de l'éducation.

Plus concrètement, si vous passez de bons moments avec vos élèves et que vous essayez régulièrement d'améliorer votre façon d'expliquer les choses, bingo. C'est ce qui est absolument essentiel : le reste n'est vraiment pas très important.

Il existe de nombreux professeurs autodidactes qui ont peu de formation musicale ou pédagogique et qui sont excellents car passionnés par l'enseignement. De la même manière il existe des professeurs très diplômés qui font mal leur travail car ils n'ont plus "la flamme".

Sachez une chose : un élève ressent parfaitement si un professeur est intéressé ou pas par son métier. Si ça vous plaît d'enseigner, foncez et n'attendez pas d'avoir un diplôme pour vous sentir compétent. Au contraire, si vous vous ennuyez et pensez à votre guitare quand vous donnez un cours, redoublez d'efforts et d'inventivité pour réaliser le projet qui vous anime : vivre de votre musique.

Comment faire pour trouver des élèves ou obtenir un poste ?

Pour trouver des élèves les possibilités sont multiples. Pour des élèves en cours particuliers, à votre compte donc, le plus efficace est l'annonce internet. Tapez "cours de guitare à Paris" dans Google (si vous souhaitez enseigner sur Paris) et inscrivez-vous si c'est possible sur les sites qui arrivent les premiers dans les résultats, en vous débrouillant pour être bien référencés sur ces sites et en ayant une annonce attractive. Vous pouvez aussi créer un site web dédié comme ce que j'ai fait avec Cours de guitare à Paris.

Vous pouvez également passer par des agences spécialisées dans les cours particuliers. Je n'ai personnellement jamais expérimenté ça, mais les nombreux retours d'amis que j'ai eus sont assez négatifs : la commission prise par ces organismes est souvent indécente. Néanmoins, si vous n'avez pas le choix, il faudra y songer.

Si vous souhaitez obtenir un poste en école de musique, de petite taille ou pas, il faudra contacter ces écoles et vous faire connaître. Préparez un CV et une lettre de motivation que vous enverrez à des moments stratégiques : mai-juin pour vous faire connaître, et fin août si ces organismes ont au dernier moment des postes à pourvoir. Prospectez au préalable par téléphone.

Quelle que soit l'option que vous prenez il faudra faire percevoir votre plaisir d'enseigner et votre expérience. Si vous avez du contenu pédagogique et musical à disposition sur internet, utilisez-le. Même un simple tutoriel de quelques minutes réalisé pour l'occasion peut faire la différence.

Est-ce difficile d'en vivre ?

Non : avoir un salaire correct (supérieur au Smic d'un 35h soit 1150 euros par mois en 2018) n'est pas difficile si vous donnez environ 20 heures de cours par semaine. Vivre de la musique est bien plus difficile, car la concurrence est plus rude : le salaire correct (entre 1200 et 1500 euros nets) vient avec l'obtention de l'intermittence, conditionnée par la déclaration d'environ 40 concerts déclarés en un an.

Si vous enseignez en école, vous serez payé autour de 15-20 euros nets / heure. En cours particuliers vous choisissez vos tarifs : soustrayez 23% à ces revenus bruts pour obtenir votre salaire net (statut d'auto-entrepreneur). Et avec les CESU "chèques emploi service" vous fixez votre salaire net et l'employé paie les charges.

En supposant que vous gagnez 20 euros nets par heure, il vous faudra travailler 15h par semaine pendant 4 semaines pour obtenir 1200 euros.

Évidemment il y a la possibilité de ne pas déclarer vos revenus, ce qui est concevable s'ils sont modérés, mais lorsque votre activité prend de l'ampleur ça devient cohérent de déclarer ses revenus. Sinon ce serait une manière de ne pas participer à un système dont vous bénéficiez des avantages (éducation, infrastructure, santé etc...).

Le prix des cours : qu'est-ce que je vends ?

Lorsque vous choisissez le prix de vos cours, réfléchissez à ce que vous proposez comme service. Il y a le cours en lui-même bien sûr, mais probablement d'autres choses à côté. Vous déplacez-vous ? Proposez-vous des partitions, des documents annexes ? Enregistrez-vous les élèves ? Avez-vous élaboré des documents pédagogiques, des recueils de morceaux classés par difficultés pour améliorer la qualité de vos cours et votre adaptabilité aux différents profils d'élèves ? Si oui prenez-en compte pour choisir votre tarif, et mettez ces qualités en avant. Sinon, songez à le faire un jour pour améliorer votre pédagogie et par là même proposer des tarifs plus élevés, qui seront justifiés.

À moins d'être vraiment professeur débutant, évitez les tarifs en dessous de 15 euros/heure, cela vous décrédibilisera. Aussi, si vous avez peu d'expérience ne proposez pas des tarifs excessivement élevés (>50e/heure), les élèves ne viendront pas. Mieux vaut un cours toutes les 2 semaines à 25e qu'un seul cours à 50 euros. Je dis "toutes les 2 semaines" car de mon point de vue, c'est la fréquence la plus adaptée aux adultes. Pour les enfants, préférez 30 ou 45 min toutes les semaines.

Quel niveau musical et instrumental dois-je avoir ?

Avoir un excellent niveau instrumental n'est pas forcément nécessaire pour enseigner. Par contre, n'enseignez pas ce que vous ne maîtrisez pas.

Sachez aussi que ce que vous enseignerez ça n'est pas votre don pour la guitare, mais les heures que vous avez passées à travailler avec. Les conseils que vous donnez naissent souvent des observations que vous faites et des problèmes que vous rencontrez dans ces moments-là. Si vous bossez peu la guitare, vous ne saurez pas vraiment quoi dire à vos élèves.

Si vous voulez devenir ou rester un bon prof il faudra travailler votre instrument toute votre vie. Évidemment, les premières années seront plus intenses et plutôt axées sur la technique, et avec le temps votre travail sera de plus en plus musical et moins instrumental à proprement parler, mais vous ne devez jamais lâcher ça. Ça implique d'avoir des projets musicaux et de chercher constamment de nouvelles inspirations. Les professeurs qui lâchent ça parce qu'ils ont trop d'heures de cours ou parce qu'ils pensent "avoir fait le tour d'un style" existent malheureusement, essayez de ne pas tomber dans ce piège.

Enfin, sachez que savoir bien jouer de votre instrument est indispensable (vous êtes musicien avant d'être prof) mais votre métier en tant que prof c'est la transmission. Lorsque vous vous présentez ou postulez en tant que prof mettez en avant vos compétences de pédagogue. Les écoles de musique françaises qui parlent exclusivement des expériences musicales (et non pédagogiques) de leurs enseignants sont malheureusement très nombreuses. En France le métier d'enseignant (de guitare en l'occurrence) n'est pas du tout considéré : dans l'inconscient collectif un prof de guitare est un "guitariste qui a raté sa carrière". Il suffit d'observer la réaction des gens quand vous vous présentez en tant que prof de guitare.

Enseigner en école ou à son compte ?

La guitare est un instrument très populaire, ce qui permet facilement à un enseignant de trouver des élèves en cours particuliers : pour d'autres instruments moins populaires ou très sonores c'est parfois rare de donner des cours particuliers. Enseigner en cours particuliers ou en école est assez différent, voici pour quelles raisons.

En enseignant à votre compte vous ferez ce que vous voudrez concernant l'organisation des cours et de leur contenu. C'est formidable si vous êtes plein d'initiatives mais c'est un peu perturbant si vous préférez avoir un cadre ou si vous n'aimez pas aller chez les gens (ni qu'ils ne viennent chez vous). Un des inconvénients majeurs est le jeu en groupe : il est inexistant, sauf si vous l'organisez en faisant se rencontrer les élèves de temps en temps. Même malgré ça vous n'aurez probablement pas la possibilité de faire des ateliers de groupe dans une salle adaptée.

En enseignant dans une structure vous ne serez pas le seul prof et vous aurez des "supérieurs" : c'est une expérience géniale (pour l'avoir vécue) lorsque la direction est compétente et bienveillante et lorsque les professeurs sont aimables et passionnés. Mais lorsque ça n'est pas le cas ça peut devenir un sacré calvaire (pour l'avoir vécu plusieurs fois en tant qu'élève). La force principale des structures, de mon point de vue, est de proposer des cours d'ensemble : orchestre, ateliers, harmonies, chorales... La pédagogie de groupe est vraiment passionnante, et le jeu en groupe essentiel pour les élèves.

Vous saurez probablement voir ce qui vous parle le plus dans ces courtes descriptions. Ce qu'il faut retenir quelles que soient vos préférences, c'est qu'il faut bien se renseigner sur l'ambiance d'une structure avant de l'intégrer, en questionnant les profs qui y sont déjà. Aussi, essayer le plus possible de varier vos postes plutôt que d'avoir l'intégralité de vos heures de cours dans une seule structure (sauf si l'ambiance est excellente et que c'est bien payé) : vous gagnerez en stabilité de l'emploi.

Mon parcours d'enseignant

Pour partager un peu mes expériences personnelles, j'ai commencé par enseigner en cours particuliers (2h/semaine pendant 2 ans, puis 8h/semaine pendant 1 an et enfin 20h/semaine lorsque j'ai décidé d'en faire mon métier). J'ai commencé à 18 ans, j'en ai 30. Quelques années plus tard j'ai eu un poste en école (10h/semaine en gardant 10h en cours particuliers) puis au bout de 3 ans j'ai arrêté les cours en école (déménagement oblige, nouveau parigot tête de veau) et je suis revenu à 15h/semaine, pour me laisser du temps pour mon activité sur internet.

J'ai obtenu un DEM en guitare jazz en 2015 ce qui me donne une légitimé en tant que musicien et professeur, et ce qui m'a aussi permis d'avoir un bon niveau en guitare. Durant mon parcours d'enseignant je n'ai pas trop cherché à intégrer des structures comme les conservatoires : ils m'attiraient par leur renommée au début, mais je me suis rendu compte avec le temps que mon profil indépendant était peu adapté à leur organisation (administration ?) et que le chemin pour avoir les bons diplômes est très long, fatiguant et pour un salaire qui n'en vaut pas la chandelle. Mais bien sûr je me laisse la possibilité de changer d'avis.

Y a-t-il des diplômes à passer ?

Les diplômes seront importants voire indispensables si vous souhaitez intégrer de grosses structures (conservatoires). Plus la structure est importante, plus votre diplôme sera nécessaire.

Le premier diplôme que vous devrez obtenir est instrumental : c'est le DEM, que vous obtiendrez après de nombreuses années d'études dans un conservatoire. On pourrait dire que ce diplôme atteste que vous avez un "niveau professionnel" dans votre instrument. Ce peut être un DEM Guitare Jazz, DEM Guitare "musiques actuelles" (rock/blues/funk/chanson), mais aussi un DEM Saxophone classique ou un DEM de Formation musicale si vous souhaitez devenir professeur de FM... Les disciplines sont multiples.

Ensuite, il vous faudra obtenir un DE, "diplôme d'état", qui est un diplôme attestant de votre pédagogie. Vous l'obtiendrez dans un organisme qui propose une formation menant à l'obtention de ce diplôme : CEFEDEM ou Pôle Supérieurs (la tendance actuelle est aux Pôles Supérieurs qui délivrent DEM et DE). C'est un diplôme que vous pourrez aussi obtenir en validation d'acquis d'expérience (VAE) mais le nombre de places est très limité et les conditions d'obtention assez floues.

Si vous souhaitez obtenir un poste de titulaire dans un conservatoire il faudra alors passer le "concours de la fonction publique" mais vous pourrez aussi être embauché sans ça (en non titulaire donc). Aussi, après l'obtention de votre DE vous pourrez vous renseigner pour obtenir un CA, "certificat d'aptitude", qui est un diplôme pédagogique au-dessus du DE. Tout cela est assez compliqué et les informations sont difficiles à obtenir : appelez les conservatoires et questionnez leurs professeurs si vous souhaitez avoir des informations.

Sachez aussi que si vous souhaitez enseigner la guitare rock, blues, funk, jazz, bossa... les écoles autres que les conservatoires sont nombreuses donc vous n'êtes pas obligé de suivre ce système. Si en revanche vous souhaitez enseigner, disons, la flûte à bec baroque, vous aurez moins le choix.

Mon avis sur les diplômes

Je me permets d'ajouter mon avis personnel sur ce sujet de diplômes : en France nous pensons que les diplômes sont importants. Ça pourrait être légitime de penser ainsi si les professeurs diplômés étaient compétents. Pourtant dans mon parcours j'ai vu plein de professeurs diplômés incompétents et de professeurs non diplômés compétents, ce qui est normal puisque les examens d'obtention de ces diplômes ne sont pas du tout sélectifs : il suffit de suivre une formation pour obtenir un diplôme.

Donc, si vous êtes passionné par l'enseignement mais que vous ne souhaitez pas passer par toutes ces étapes et ces diplômes, vous pourrez quand même trouver du travail si vous êtes débrouillard et que vous savez vendre vos compétences. Allez démarcher les écoles de musique, postez des annonces, créez un site internet... Si vous êtes un bon prof, ça se saura et vous aurez des élèves, même si ça prend quelques années.

Conclusion

Ce qui doit vous motiver à faire de l'enseignement votre métier, c'est votre plaisir de transmettre : c'est ce qui fera que vous améliorerez votre pédagogie, que vos élèves prendront aussi du plaisir, que vous ferez ce métier longtemps et donc que vous vous ferez une réputation et donc de nouveaux élèves. Et ce plaisir, vous devez l'entretenir : donner 30 heures par semaine uniquement à des enfants ou des débutants par exemple, ça peut être vraiment usant (sauf si c'est ça qui vous anime) et ça pourrait vous dégouter de ce métier.

Si en plus de ça vous êtes plutôt doué pour expliquer, transmettre votre passion, trouver de bons exercices, faire interagir les élèves et les faire progresser, c'est formidable ! Ce qui est malheureusement difficile, c'est de s'en rendre compte en ayant des éléments de comparaison : beaucoup de profs que j'ai rencontrés sont doués mais ne le savent pas vraiment.

J'espère que tous ces conseils vous auront permis d'y voir plus clair, de raviver vos envies d'enseigner ou peut-être même de les faire naître !

facebook twitter google plus mail imprimer

Haut de page

© 2009-2018
Creative Commons License
CGV
Dernière mise à jour : Samedi 5 mai 2018