connexion

Gammes de référence

Les gammes de référence ? C'est quoi ça ?

Ce sont des gammes qu'on utilise comme référence.

C'est quoi cette réponse bidon ?

Ok, je m'explique un peu plus.

Certaines gammes sont extrêmement utilisées. Celles que nous allons apprendre sont les gammes qui constituent la quasi-totalité des musiques actuelles. Elles vous paraîtront familières, puisque dans les musiques actuelles elles sont très utilisées.

Nous allons les décortiquer et les comprendre une par une.

La gamme majeure

C'est la gamme la plus importante. Elle est utilisée partout comme référence, pour le chiffrage des degrés par exemple. Notre oreille s'y est tellement habituée qu'elle nous parait “logique”, “naturelle”. Écoutez comment sonne cette gamme.

Si vous voulez la jouer, voici la partition et le diagramme.

Gamme de Mi majeur sur la corde de Mi : partition
Gamme de Mi majeur sur la corde de Mi : partition
Gamme de Mi majeur sur la corde de Mi : diagramme
Gamme de Mi majeur sur la corde de Mi : diagramme

Cette gamme est dite "majeure" parce que sa tierce est majeure. Un peu comme pour les accords, vous devez vous entrainer à reconnaitre sa couleur majeure même s'il s'agit d'une gamme et non pas d'un accord.

Gamme de Mi majeur sur la corde de Mi : tierce majeure
Gamme de Mi majeur sur la corde de Mi : tierce majeure

Nous avons pris jusqu'ici la gamme de Mi majeure en guise d'exemple parce qu'elle est facile à jouer sur la corde grave de la guitare (Mi). Nous poursuivrons avec la gamme de Do majeur.

Voici l'échelle de la gamme majeure, autrement dit les intervalles qui composent la gamme majeure.

L'échelle majeure
L'échelle majeure

Voici maintenant cette échelle illustrée sur une partition, puis de nouveau l'échelle avec le nom des notes.

L'échelle de Do majeur en partition
L'échelle de Do majeur en partition
L'échelle de Do majeur
L'échelle de Do majeur

Et maintenant quelques tableaux pour récapituler tout ça.

Un premier tableau, avec les intervalles relatifs (en français).

1 T1 T½ T1 T1 T1 T½ T

Un deuxième, avec les intervalles relatifs (en anglais).

WWHWWWH

Le dernier avec les intervalles absolus, c'est à dire les intervalles entre chaque note de la gamme et la tonique.

2M3M4j5j6M7M8v

Cette échelle est à connaître par cœur, puisqu'on verra qu'elle est utilisée comme référence.

La gamme majeure utilisée comme référence est la gamme majeure de Do (on dit plutôt “gamme de Do majeur”). C'est la gamme majeure qui part de Do, celle qu'on était justement en train d'observer.

Il faut retenir que la gamme majeure est définie par les tableaux ci-dessus, et que la gamme utilisée comme référence est la gamme de Do majeur. Quoi je l'ai déjà dit ? Bon ok, mais mieux vaut deufoikune.

La gamme mineure harmonique

C'est une gamme mineure utilisée abondamment dans la musique classique entre autres. Elle contient une "sensible". La sensible, c'est la note située un demi-ton en dessous de la tonique, autrement dit la septième majeure (ici c'est un Si bécarre). Voici donc notre gamme mineure harmonique.

La gamme mineure harmonique
La gamme mineure harmonique
La gamme mineure harmonique : l'échelle
La gamme mineure harmonique : l'échelle

On dit souvent que la gamme mineure harmonique a une couleur "un peu orientale", même si c'est assez simpliste. Cette couleur vient du ton et demi qui est entouré de part et d'autre par des demi-tons.

En fonction des styles de musiques que vous aimez jouer, cette gamme vous intéressera plus ou moins. Si vous faites du métal ou du classique, elle vous plaira. Si vous faites de la funk ou du blues, probablement moins.

La gamme mineure mélodique

C'est une gamme qui nous paraît un peu moins évidente. Elle est globalement moins utilisée que la gamme majeure ou la gamme mineure harmonique. Elle contient les mêmes notes que la gamme majeure à une exception près : elle a une tierce mineure. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on l'appelle mineure.

Cette gamme a une couleur bien particulière. Ecoutez-la.

La gamme mineure mélodique
La gamme mineure mélodique
La gamme mineure mélodique : l'échelle
La gamme mineure mélodique : l'échelle

La gamme mineure mélodique est beaucoup utilisée en Jazz ou en musique classique, et moins Pop-Rock. En écoutant Virgin Radio par exemple vous aurez peu de chance de l'entendre (sans jugement aucun).

Le mode éolien, ou la "gamme" mineure éolienne

Ce mode est utilisé extrêmement souvent. C'est pour cette raison que je l'ai mis ici, même si il n'a pas sa place en théorie, puisque c'est un mode (Qu'est-ce qu'un mode ?). Cela dit on l'apelle très souvent "gamme mineure naturelle" même c'est équivalent à "mode éolien".

Voici la gamme de Do mineur naturelle, toujours en Dolby surround bien sûr.

Le mode éolien
Le mode éolien

Cette gamme contient en fait les mêmes intervalles que la gamme majeure, mais ces intervalles ne sont pas pris à partir du même "barreau" de l'échelle majeure. C'est ce qu'on appelle un mode (je ne vous dis pas tout, vous en apprendrez plus à la page Qu'est-ce qu'un mode ?).

Anecdote : La guerre des appellations

Les noms des gammes diffèrent suivant les styles musicaux. Ce manque d'uniformité est lié aux utilisations des gammes qui sont différentes d'un style à l'autre.

Par exemple, en musique classique, en disant "gamme mineure" on sous-entend "gamme mineure harmonique". Comme les gammes mineure naturelle et mineure mélodique y sont moins utilisées, l'ambiguïté n'existe pas. Mais si on parle avec un rockeur, des incompréhensions naissent (pour un rockeur, "mineure" veut dire "mineure naturelle"). Par soucis de clarté donc, précisez toujours si la gamme mineure est "naturelle", "harmonique" ou "mélodique".

Passer d'une gamme à l'autre

On remarque qu'on peut créer des chemins qui permettent de passer d'une gamme à l'autre en changeant uniquement une note à chaque fois. Je m'explique. En partant de la gamme mineure naturelle, on peut arriver à la gamme majeure. A chaque nouvelle note modifiée, on découvre une des 4 gammes décrite dans cette page. C'est magique. Regardez.

D'une gamme à l'autre
D'une gamme à l'autre

Cela n'est pas une démonstration pour expliquer quelque chose, c'est une simple observation qui pourra vous servir.

Ces gammes sont très utilisées dans la musique depuis des siècles. On trouve donc leur sonorité assez naturelle. La plus étrange est peut-être la gamme mineure mélodique, qui n'était utilisée que dans un sens autrefois (le sens ascendant). Ces gammes sont des échelles différentes, et pour passer de l'une à l'autre il suffit de changer une seule note. Une seule note c'est peu, et pourtant la différence de sonorité est grande.

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez aller voir les modes des gammes majeure, mineure harmonique ou mineure mélodique. Je vous conseille aussi la vidéo Comprendre les accords et les gammes qui devrait vous plaire.

Document PDF récapitulatif

Voici un document PDF issu de la vidéo Comprendre les accords et les gammes. Il rappele la gamme chromatique (notée en intervalles) et la structure des accords et gammes courantes.

Intervalles : structures d'accords et gammes
Fichier qui recense la structure des accords et gammes les plus utilisés

Pour dire un dernier mot concernant ces gammes et leur construction, sachez que le plus important pour nous qui sommes artistes / musiciens / guitaristes / improvisateurs, c'est de mémoriser le sons de ces gammes et de comprendre comment les construire et comment les utiliser. Le reste (l'histoire, la rigueur théorique...) n'est pas primordiale.

Haut de page

© 2009-2017
Creative Commons License
CGV
Dernière mise à jour : Vendredi 6 Janvier 2017