connexion

Entendre les degrés diatoniques d'une gamme majeure

facebook twitter google plus mail imprimer

Dans cette page, nous apprendrons à reconnaitre à l'oreille les degrés d'une gamme majeure. Evidemment, connaitre L'harmonisation de la gamme majeure peut se révéler utile pour bien assimiler les notions expliquées dans cette page, mais ça n'est pas indispensable.

Nous allons donc apprendre à reconnaitre les degrés qui sont joués dans une rythmique diatonique, c'est à dire qui reste tout le temps dans une même gamme (majeure ici). Ce genre de rythmique est très fréquent en musique, particulièrement en pop ou en rock par exemple. Cet exercice vous permettra de reconnaitre la plupart des accords d'un morceau majeur juste à l'oreille.

Voici le plan de cette page.

Rappels sur l'harmonisation de la gamme majeure

La page Harmonisation de la gamme de Do majeure de ce site explique en détail comment faire pour harmoniser une gamme majeure. Ici, on rapellera rapidement le procédé d'harmonisation ainsi que les accords que l'on obtient une fois qu'on a harmonisé une gamme.

Harmoniser une gamme, cela veut dire construire des accords avec les notes de cette gamme. Les accords qu'on construira ici seront des accords à 3 sons. Pour les construire, on va prendre chaque note de la gamme majeure et on va construire à partir de chacune un accord en empilant des tierces. Voici les accords que l'on obtient avec la gamme de Do majeure.

Harmonisation de la gamme de Do majeure chiffrée
Harmonisation de la gamme de Do majeure chiffrée

Le degré II, par exemple, est l'accord dont la fondamentale est la deuxième note de la gamme (le Ré). Dans une gamme majeure, le degré II est toujours mineur. Pour la gamme de Do majeure, il s'agit de l'accord Dm.

Nous allons tout de suite apprendre à reconnaitre ces degrés pour la gamme de Do majeure.

Reconnaitre les degrés d'une gamme

Maintenant, nous allons écouter la sonorité de chaque degré de la gamme précédé du degré I. Par exemple, pour le degré II, on entendra l'enchainement "I->II". Un son correspond aux accords plaqués, un autre aux accords dans une rythmique.

Le degré II

On remarque que le degré II a une couleur plutôt triste (et oui, il est mineur). On remarque aussi que cet enchainement sonne assez "commun".

Le degré III

On remarque que le degré III est triste aussi (le degré III est aussi mineur). Personnellement, je trouve que cet enchainement sonne plus mélancolique que le I->II. Il sonne aussi peut-être moins "commun" que le I->II, il surprend un peu plus.

Le degré IV

L'accord de degré IV est majeur, et ça s'entend ! Cette cadence est très courante, c'est nottament la première cadence qui apparait dans un blues.

Le degré V

Le degré V est majeur tout comme le degré IV. Cette cadence I->V est aussi très courante. On remarque au bout de quelques écoutes que le degré V est un peu plus instable que le degré IV. On dit souvent que quand on joue le degré V, on a envie de jouer le degré I juste après.

Le degré VI

Le degré VI est clairement mineur. On remarque évidemment que cette enchainement sonne assez triste et que les deux accords (I et VI) on une sonorité assez proche. En fait, ces deux accords ont beaucoup de notes en commun.

Le degré VII

Le degré VII est probablement le plus simple à repérer pour son côté très dissonant. Malheureusement, on l'utilise peu dans des grilles diatoniques majeures.

Le degré VII est utilisé tellement rarement dans un contexte majeur qu'on n'apprendra pas à le reconnaitre dans des grilles.

Maintenant, voici une liste d'extraits sonores. A vous de trouver de quels enchainements il s'agit. Si vous avez du mal à trouver de quel enchainement il s'agit, essayer de vous répérer à la couleur de chaque accord : si le deuxième accord est majeur, il s'agit du I->IV ou du I->V. S'il est mineur, c'est le I->II, le I->III ou le I->VI.

Pour reconnaitre les enchainements d'accords, essayez de vous baser uniquement sur la couleur de chaque accord (majeur ou mineur) et sur la sonorité de l'enchainement d'accords. N'essayez pas de trouver les notes des accords ou les fondamentales : cette technique pourra être très utile plus tard, mais il ne faut pas l'utiliser ici si on veut que l'exercice porte ses fruits.

Avant de vous lancer, voici un rappel des qualités des degrés d'une gamme majeure.

Degré IIIIIIIVVVIVII
Qualité MmmMMmdim

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

20.

Afficher les réponses

NuméroDegré
1III
2IV
3II
4II
5V
6VI
7IV
8VI
9V
10III
11II
12IV
13VI
14V
15II
16III
17IV
18VI
19V
20VI

En faisant ces exercices, vous arriverez de mieux en mieux à entendre les degrés des accords. Cela dit, pour l'instant, l'exercice est relativement facile puisqu'on reste dans la même tonalité. Passons maintenant à la vitesse supérieure.

Reconnaitre les degrés d'autres gammes

Nous allons maintenant essayer de reconnaitre les enchainements d'accords présentés précédemment, mais dans différentes tonalités. Pour cela, vous allez d'abord entendre le degré I joué longtemps (pour que votre oreille comprenne que c'est le degré I) puis un autre accord dont vous devrez trouver le degré.

Je fais les 2 premiers avec vous.

C'est l'enchainement I->II.

Et celui-là c'est l'enchainement I->V. Ahah, ça commence à se corser.

Maintenant, à vous de jouer.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

20.

Afficher les réponses

NuméroDegré
1III
2IV
3II
4II
5V
6VI
7IV
8VI
9IV
10V
11II
12IV
13VI
14V
15II
16III
17IV
18VI
19V
20VI
Si vous vous repérez uniquement avec les couleurs, cet exercice sera très efficace. Pour développer encore plus votre oreille, je vous conseille d'appliquer cet exercice à toutes les musiques que vous écoutez : essayez de deviner les degrés des accords dans une chanson simple. Même si les accords ne sont pas diatoniques (même s'il ne sont pas dans une même gamme), attirer votre attention sur la couleur des accords et leur enchainement affinera votre oreille.

Reconnaitre pleins de grilles différentes

Voici maintenant des grilles où plusieurs degrés sont enchainés. Ces grilles sont des grilles qui pourraient très bien se trouver dans des morceaux donc vous retrouverez souvent certains enchainement d'accords qui marchent très bien (et qu'on retrouve donc souvent dans les morceaux). J'ai aussi glissé volontairement quelques enchainements qui ne marchent vraiment pas bien (pour éveiller votre esprit critique). A chaque fois, le premier accord joué est le degré I.

Pas de panique, je commence avec vous.

Cet enchainement est un I II V I.

Cet enchainement est un I VI IV V.

Cet enchainement est un I V VI IV.

Maintenant, à vous.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

20.

Afficher les réponses

NuméroEnchainements de degrés
1I II V I
2I II V I
3I VI II V
4I VI IV V
5I V VI IV
6I VI IV V
7I V I IV
8I III II V
9I VI V II
10I III II IV
11I VI IV V
12I V VI V
13I II IV V
14I V IV I
15I V IV III
16I VI IV V
17I VI IV V
18I V VI IV
19I II IV I
20I IV VI V

Marrant, non ? Personnellement, j'adore faire ce genre d'exercice. On apprend de nouvelles cadences tous les jours ! Je vous conseille de trouver les degrés des chansons que vous écoutez. Par exemple, allumez la radio (si possible une radio avec des chansons faciles à écouter) et essayez de trouver les degrés de la chanson.

Vous remarquerez que certaines cadences reviennent très souvent. Regardez par exemple cette vidéo qu'un groupe a faite The Awesome 4 Chords. avec la même suite d'accords (I V VI IV) il chantent plein de chansons connues, ce qui veut dire que toutes ces chansons sont construites sur cette suite d'accords.

Avoir une oreille bien aiguisée est extrêment pratique pour composer, improviser, faire des boeufs, repiquer, ... Pour appliquer sur la guitare ce qu'on vient de voir dans cette page, allez à la page Improviser sur une grille diatonique. Vous y apprendrez à improviser sur des morceaux diatoniques juste à l'oreille.
facebook twitter google plus mail imprimer

Haut de page

© 2009-2017
Creative Commons License
CGV
Dernière mise à jour : Vendredi 27 Oct. 2017