connexion

Enregistrer une guitare acoustique : méthode, matériel et prix

facebook twitter google plus mail imprimer

Aujourd'hui il est possible pour n'importe quel musicien de s'équiper avec du matériel audio correct pour un faible budget, voire de monter son home-studio. Dans cette page je partage avec vous mon expérience concernant la prise de son d'une guitare acoustique. J'ai appris ces notions en école d'ingénieur, en formation à la technique du son mais avant tout : par la pratique !

Voici comment la page est structurée :

De la guitare au MP3 : vue d'ensemble de la chaîne d'enregistrement

Commençons par une vue d'ensemble du matériel qui nous permettra d'enregistrer une guitare acoustique. Dans l'ordre :

Mon matériel de captation audio, sans micro branché
Mon matériel de captation audio, sans micro branché

Le son produit par la guitare est capté par le micro et traduit en signal électrique. Le signal passe par le câble XLR et arrive à la carte son qui transmet ce signal dit analogique en signal numérique, enregistré par l'ordinateur.

C'était concis, certes, mais c'est la base.

Le plus important : le musicien, la guitare, le lieu

Quelque soit la qualité de votre matériel de prise de son, il y a selon moi 3 éléments qui influeront énormément la qualité du rendu de votre enregistrement.

Le musicien

En premier lieu le musicien. C'est le plus important et de loin : si vous ne savez pas bien jouer le morceau que vous souhaitez enregistrer, ça ne sonnera pas bien peu importe la qualité de votre matériel.

Il y a un très grand nombre de choses qu'un musicien expérimenté saura maitriser lors de l'enregistrement : pas de frise (le fameux "buzz"), gestion des résonances des sons (passage d'un accord à l'autre pour l'accompagnement), gestion du volume d'attaque et des nuances, stabilité rythmique, justesse de l'accordage...

Dit un peu différemment, évitez d'enregistrer un morceau qui n'est pas parfaitement maitrisé, surtout s'il sera diffusé par la suite. Et en parallèle, bien sûr, continuez à travailler la guitare ;-)

La guitare

L'instrument sur lequel vous jouez a une certaine résonance, un son qui lui est propre et qui sera capté. Si votre guitare a un bon son à la base, le rendu sera très probablement bon.

Sachez aussi que le rapport entre la guitare et le guitariste est important : un guitariste jouera toujours mieux sur sa guitare que sur une autre. Il la fera peut-être même mieux sonner qu'une guitare dite "meilleure".

Le lieu

La pièce dans laquelle vous enregistrez du son a une importance primordiale sur le rendu final. La résonance peut être forte, faible, harmonieuse ou pas. Cela est lié aux dimensions de la pièce, aux matériaux présents et autres meubles qui modifieront le comportement des ondes sonores.

Si parmi ces 3 points, certains vous semblent de piètre qualité, ça s'entendra ! Travaillez-y.

La bibliothèque améliore l'acoustique
La bibliothèque améliore l'acoustique
Le tapis est aussi très efficace
Le tapis est aussi très efficace

L'interface audio : la carte son

La carte son est l'interface qui permet d'amplifier et de de convertir le signal fourni par le micro. Elle est reliée à l'ordinateur par câble USB et alimentée par ce même câble, sauf sur les cartes avec de nombreuses entrées où une alimentation classique est nécessaire.

Ma carte son, une Focusrite Scarlett 18i8
Ma carte son, une Focusrite Scarlett 18i8

Cette carte son est la spécialiste du traitement du signal audio, aussi bien en entrée qu'en sortie d'ailleurs. Elle vous sera donc absolument indispensable si vous souhaitez enregistrer du son, mais vous verrez aussi qu'en branchant votre casque dessus simplement pour écouter de la musique, vous aurez un bien meilleur rendu qu'en vous branchant directement sur votre ordinateur (qui contient une carte son interne de moindre qualité).

Pour votre première carte son à 1 ou 2 entrées, neuve, évitez de descendre en dessous de 80 euros. Le prix de la carte son influence la qualité du traitement du son, qui peut être assez médiocre si vous cherchez les prix très bas. La mienne, qui est de bonne qualité sans être excellente, a 4 entrées et coûte 285 euros (Focusrite Scarlett 18i8). J'avais auparavant la version 2 entrées à 120 euros (Scarlett 2i2).

Une carte son a en général des entrées XLR/jack, peut être reliée à des enceintes ou à un casque, a des potentiomètres qui permettent de régler le volume d'enregistrement du son (gain d'entrée) et peut aussi générer une alimentation dite "phantom" (notée "48V") pour les micros qui le nécessitent.

Le choix du micro

Commençons par quelques informations élémentaires mais primordiales. La première chose : n'achetez pas un micro chant comme le SM58 pour enregistrer une guitare. C'est l'image qu'on a en tête quand on parle de "micro", mais c'est un très mauvais choix pour une utilisation en studio.

Le SM58 de Shure : il y a mieux pour enregistrer une guitare acoustique
Le SM58 de Shure : il y a mieux pour enregistrer une guitare acoustique

Les micros qui nous intéresseront pour enregistrer une guitare acoustique sont des micros très sensibles, dits "statiques", adaptés à l'enregistrement en studio. En plus de capter le son avec une grande précision, ces micros statiques ont un bruit (traduisez un "buzz") qui est extrêmement faible. La raison principale est qu'ils sont alimentés avec la fameuse alimentation phantom que vous devrez avoir sur votre carte son et qu'il faudra activer.

Le prix

Mettez plutôt quelques centaines d'euros dans un seul micro qui vous servira pour presque tous les instruments. Un micro à 50 euros, ça fait envie ! Mais c'est une mauvaise idée. À partir de 200 euros vous trouverez a priori des micros de bonne qualité, et en occasion ce sera encore moins cher (dans ce dernier cas assurez-vous que le vendeur est de confiance).

Le son

Les micros peuvent être de différentes formes et avec différents types de capteurs : à large membrane, petite membrane, à ruban. Ces aspects technologiques ne sont pas essentiels à connaitre dans un premier temps : ce qui a beaucoup d'importance en revanche, c'est le son qu'ils ont, la "couleur" qu'il donnent au son.

Chaque micro donne donc une coloration particulière au son qu'il capte. Tel micro a "des aigües bien définies", "capte précisément les médiums"... Les ingénieurs du son expérimentés connaissent bien ça : ils ont leurs préférences, et savent choisir les micros adaptés aux instruments qu'ils veulent enregistrer.

Le choix du micro

Choisir un micro est souvent mission impossible quand on n'y connaît rien. Si c'est votre cas, voici 2 suggestions.

La première : demandez à quelqu'un qui s'y connaît pardi ! Si vous avez un ami ingé son c'est parfait. Un spécialiste du son connaîtra plein de références de micros : ceux dont on dit qu'ils sont bien mais qui ne le sont pas tant, ceux qui sont méconnus mais très bons, etc... De mon point de vue c'est le top.

La deuxième : écoutez avec un bon casque ou de bonnes enceintes comment sonnent les micros qui vous intéressent, après être allé voir les références sur des sites de vente en ligne comme Thomann. Vous pourrez écouter des extraits audio sur ce même site, qui propose cette fonctionnalité pour certains micros (merci Thomann) mais allez aussi écouter des comparatifs sur Youtube par exemple. Le Rode nt3 vous intéresse ? La requête "Rode nt3 test" dans Youtube devrait vous combler.

Vous penserez peut-être qu'acheter un Zoom ou un "enregistreur portable" comme le H4N est une bonne idée car c'est un micro passe-partout : détrompez-vous. L'enregistreur portable est parfait pour une prise de son d'ambiance, mais ne permet pas de bien capter un beau son de guitare et a en plus un bruit de fond non négligeable (compacité oblige).

Mes micros

Voici les micros dont je dispose, et mon avis pour chacun d'eux.

Shure SM58
Shure SM58
Zoom H4N
Zoom H4N
Shure SM81
Shure SM81
Rode NT2-A
Rode NT2-A
Neumann KM184
Neumann KM184

Sure SM58 : mon premier micro acheté, il y a très longtemps. Je m'en sers rarement mais il est utile pour le chant live ou la prise de son contrebasse une fois coincé dans le chevalet.

Zoom H4N : c'est plutôt un enregistreur portable qu'un vrai micro. Il dispose de 2 micros (prise stéréo) et peut en plus enregistrer 2 autres pistes mono venant de câbles XLR ou jack. Il m'a énormément servi pour enregistrer des concerts. Seul gros inconvénient, son bruit de fond, qui peut être adouci en réduisant à 1/100 ou 2/100 le gain pour le booster ensuite via un DAW. Pour les connaisseurs, un dénoiseur sera efficace.

Sure SM81 : mon deuxième micro acheté, dont je suis très content. Je m'en sers pour la guitare, la voix. Il est souvent utilisé pour capter le charley des batteries car il a des aigües bien définies.

Rode NT2-A : j'en suis assez content. Il dispose de plusieurs réglages qui permettent de varier la captation sonore et la couleur, ce qui est très bien. Je m'en sers pour la guitare, la contrebasse, la voix. Son principal inconvénient est qu'il est très lourd.

Neumann KM184 : cette paire de micros (plus chers que les autres : 700 euros d'occasion) est excellente. Je m'en sers systématiquement pour la guitare manouche mais aussi pour la voix.

Le logiciel de traitement audio ou DAW

Pour enregistrer et traiter le son qui sera capté par le micro et numérisé par votre carte son il vous faudra un ordinateur muni d'un logiciel de traitement du son. On appelle ça un DAW (Digital Audio Workstation) ou "stations de travail audionumériques" en français.

Les plus utilisés sont Cubase, Pro Tools, Ableton Live. Ces logiciels qui sont des références proposent tous plusieurs formules : une version d'essai gratuit pendant 1 ou 2 mois, une version "légère" avec les fonctionnalités de base et une version complète plus chère. Optez pour la version d'essai dans un premier temps.

Ableton Live propose une licence à 79 euros pour la version light (juillet 2018), Pro Tools une licence à 20 euros/mois, Cubase est un peu plus cher. Il existe aussi le logiciel Reaper, avec une licence à 60 euros (il était auparavant gratuit). Le logiciel Audacity quand à lui vous permettra d'enregistrer une piste, mais oubliez-le pour le traitement du son, il n'est pas fait pour ça.

Ces logiciels sont excellents pour le traitement du son, mais ils nécessitent un peu de temps pour être pris en main. Donnez-vous quelques jours pour vous former là-dessus. Les tutoriels ne manquent pas sur internet, mais l'idéal est encore de demander le conseil d'un ami qui s'y connaît.

Il existe des solutions alternatives aux DAW, comme les enregistreurs multipistes compacts (Boss BR-80) ou les interfaces avec tablettes et smartphones (iRig). Ces dernières sont ludiques et suffisantes pour une utilisation en amateur, mais les enregistreurs compacts ne sont pas forcément une bonne idée. J'ai utilisé le BR-600 pendant plusieurs années à mes débuts, et j'ai passé beaucoup de temps à apprendre des manipulations spécifiques qui ne me servent plus aujourd'hui.

Le placement du micro

Le placement du micro aura une influence considérable sur la qualité de votre prise de son. On dit souvent que c'est 50% du travail : un ingénieur du son compétent est donc formé sur ce sujet et a de très bonnes notions en acoustique. Il sait comment le son réagit lorsqu'il est émis dans une pièce, mais aussi où il faut placer le micro par rapport à l'instrument pour capter les bonnes fréquences.

Le placement du micro par rapport à la guitare

Le placement du micro par rapport à la guitare influence les fréquences qui vont être captées de l'instrument. Voici les choses à éviter.

En face de la rosace : évitez de mettre le micro en face de la rosace, surtout s'il est prêt car vous capterez énormément de basses. Le placement courant consiste à viser les 12ème-15ème cases avec un micro à 20-30 cm du manche et pas dans l'axe de la rosace.

Micro trop loin : ne mettez pas le micro à 1 mètre de la guitare car vous capterez énormément les résonances de la pièce et peu le son direct. Préférez une distance de 20-30cm voire un peu plus si la résonance de votre pièce est belle.

Micro trop haut ou trop bas : si vous mettrez le micro plus haut que la guitare vous capterez un peu plus d'aigües, et plus bas un peu plus de graves. Si le micro est trop près du sol vous capterez trop de basses.

Le mieux pour se former est de faire soi-même des tests. Personnellement c'est ce que j'ai fait pendant des jours, en essayant tous les placements de micro possibles et j'ai appris énormément. Ah, sachez aussi qu'il est aussi possible de place le micro près du chevalet : à vous de tester !

Micro à 20 cm en direction de la case 15
Micro à 20 cm en direction de la case 15
Vue de dessus
Vue de dessus
Autre position possible
Autre position possible
Vue de dessus
Vue de dessus
Non !! Position à éviter
Non !! Position à éviter

La résonance de la pièce

La forme, les matériaux et les objets disposés dans votre pièce influent énormément la résonance qu'elle a. Une pièce carrée, avec du carrelage et aucun meuble est un enfer à sonoriser. Une pièce rectangulaire avec du parquet et des tapis (moquette?), des étagères et meubles qui dispersent le son aura une résonance bien plus belle. Cet aspect est absolument essentiel à comprendre, surtout si vous souhaitez faire de nombreuses captations audio : il vous faudra travailler l'acoustique de votre pièce.

Optez avant tout pour des optimisations acoustiques "utiles". Une bibliothèque avec des livres, une armoire à vêtements dont vous ouvrirez les portes lorsque vous enregistrerez pour mieux disperser le son, des posters sur les murs. Les mousses et autres objets d'optimisation acoustiques sont malheureusement très chers, pensez-y dans un second temps donc.

Personnellement, la pièce où je fais mes captations audio (où le CD de Paris Music Tales qui sera disponible courant Octobre 2018 a été enregistré) a été réfléchie au niveau acoustique : un grand tapis épais, des étagères, un haut plafond et pour l'occasion des objets dans les coins faisant office de bass traps, et... Des portants réglables et sur roulettes sur lesquels sont accrochés des rideaux occultants. L'acoustique de cette pièce a été travaillée avec l'ingénieur du son qui s'est occupé de la captation.

Le placement dans la pièce

Votre placement dans la pièce a aussi son importance : essayez de ne pas vous mettre trop près d'un mur, ni en plein milieu de la pièce. Là encore, faites des tests et comparez. Sachez aussi que le son de votre guitare est projeté devant mais aussi derrière la guitare, ça vous aidera à faire un bon choix de placement.

Isoler la prise de son

Si vous ne souhaitez pas vous embêter à avoir une belle réverbe dans votre pièce, vous pouvez parfaitement isoler la prise de son, étouffer les résonances et mettre une belle réverbe après coup avec votre DAW. Dans ce cas vous pouvez utiliser les matériaux isolants que vous avez à disposition : matelas et autres couettes feront parfaitement l'affaire. J'utilise souvent la couette pour faire des prises très "dry" (traduisez "sèches", sans résonance donc).

La cabane de couette : une solution très sommaire... qui marche très bien !
La cabane de couette : une solution très sommaire... qui marche très bien !

Sinon, mettez un matelas debout contre un mur, asseyez-vous face au matelas et placez un micro devant la guitare, avec en plus une couette ou un matériau isolant derrière vous si possible : vous aurez une prise de son parfaitement étouffée. Vous pouvez aussi créer un "coin" avec 2 matelas mis debout dans un coin de la pièce, et vous placer dans le coin.

Extraits audio : placements de micro

En guise d'illustrations sonores, voici des enregistrements réalisés avec différents micros, différents éloignements et en milieu de pièce ou face à la "cabane de couette". Les sons n'ont subis aucun traitement. Écoutez ces sons avec de bonnes enceintes ou un bon casque.

SM 58

Le SM 58 placé à 10 cm de la touche, case 15, près du milieu de la pièce. Comme ce micro est peu sensible et prend large, il faut le mettre très près de la guitare.

Zoom H4N

Le Zoom, en prise stéréo donc, à 20 cm de la case 15, près du milieu de la pièce.

SM 81

Pareil, pour le SM 81.

Même chose, à 40 cm de la guitare.

NT2-A

Le NT2-A, à 20 cm de la case 15, près du milieu de la pièce.

Même chose, dans la cabane de couette.

KM184

Le KM184, à 20 cm de la case 15, près du milieu de la pièce.

Même chose, à 40 cm.

Dans la cabane de couette, à 20 cm.

Vidéos avec différentes configurations

Voici maintenant certaines de mes vidéos avec différents micros et placements.

Este seu olhar
Voix : SM81 (avec bonnette pour éviter les "pop")
Guitare : Zoom H4n
Guitare électrique (à 1:08) : Sortie Line Out d'un Fender (Super Champ X2) avec distortion intégrée

Midnight blue
Guitare jazz (micro P90) en direct dans la carte son

I can't give You
Guitare manouche avec SM81

Seul ce soir
Guitare manouche avec KM184

Conclusion

Si vous souhaitez enregistrer et diffuser du son à un niveau correct, aujourd'hui où la diffusion est massive avec internet, optez rapidement pour un matériel semi-pro voire pro. C'est un matériel que vous pourrez revendre avec une faible décote si vous en prenez soin. De plus, vous vous familiariserez rapidement avec les standards professionnels.

Ah, j'oubliais une chose : ne pensez pas qu'il faut absolument acheter un MAC. Les PCs fonctionnent très bien pour le montage audio (et vidéo d'ailleurs) et ils vous feront économiser bien des sous. Même si un MAC, c'est vrai, "c'est stylé".

facebook twitter google plus mail imprimer

Haut de page

© 2009-2018
Creative Commons License
CGV
Dernière mise à jour : Samedi 4 août 2018