Guitare Improvisation

Bien débuter en guitare

La guitare est probablement l'instrument le plus répandu dans le monde :

Bref, il y a plein de bonnes raisons de se mettre à la guitare. Et lorsqu'on est autodidacte on peut facilement prendre de mauvaises habitudes. Le but de cette page est justement de vous permettre d'éviter les erreurs les plus courantes. Rassurez-vous, vous n'en ferez pas partie si vous arpentez ce site.

Voici donc quelques conseils pour bien débuter la guitare et avoir une approche musicale de l'instrument.

Le guitariste et l'ego

Les guitaristes ont la réputation d'avoir un ego assez développé. Lorsque deux guitaristes se rencontrent, la situation tourne assez souvent à "regarde ce que je sais faire", ce qui ressemble plus à une compétition qu'à un échange. Que cette réputation soit vérifiée ou pas, il est important de bien se connaître en tant que musicien, connaître son niveau, savoir de quoi on est capable en somme.

Je crois que pour cela il est important de se mesurer à plus fort et à plus faible que soi. Par exemple, gardez toujours votre guitariste idole dans la tête pour vous y comparer, mais également votre ami guitariste, celui qui est bien moins bon que vous à la guitare. L'un permet de se remettre à sa place, l'autre de se dire qu'on est plutôt bon.

La pédale
La pédale "EGO compressor"... qui n'aura aucun effet sur votre ego

Dans la même idée, évitez de juger des personnes par rapport à leur niveau musical. Un homme n'est pas plus bon (dans le sens de la bonté) parce qu'il est bon musicien ni moins bon parce qu'il a un petit niveau. Et cette absence de jugement, essayez aussi de l'appliquer à vous-même : votre niveau musical ne dit rien de votre qualité humaine.

Écoutez aussi beaucoup de musique et allez souvent voir des concerts. Les concerts vous permettront de vous projeter dans les musiciens qui jouent, mais aussi de leur "piquer" des idées. Allez voir aussi bien des concerts d'amateurs que de professionnels d'ailleurs.

Soyez toujours ouverts aux "jams", aux "sessions" ou au jeu en groupe. Ces opportunités de rencontre sont toujours très enrichissantes : musicalement, humainement, instrumentalement. La musique est aussi là pour partager quelque chose. Vous connaissez un batteur, un bassiste et un autre guitariste ? Pourquoi ne pas aller jouer quelques morceaux ensemble ?

"Les guitaristes jouent trop fort"

Bon, c'est un peu simpliste comme affirmation, mais il y a sans doute un fond de vérité.

Les guitaristes subissent leur amplification

Le volume d'un instrument amplifié est un paramètre difficile à gérer. Souvent on met leur son un peu trop fort, au volume où on s'entend bien (volume solo), et tout le groupe subit ensuite notre amplification excessive. Essayez donc de ne pas trop pousser ce volume en répétition

Étonnamment, ce fameux volume est souvent trop faible lors de prestations, étrange. Dans ces moments-là, soyez particulièrement attentif à l'équilibre du volume des instruments, surtout lors des premiers morceaux. À ce propos, vous trouverez dans la formation Régler et trouver son sonet dans la page Travailler son sonde très nombreux conseils pour peaufiner vos réglages.

Un ampli dont le volume va jusqu'à 11 ! (film
Un ampli dont le volume va jusqu'à 11 ! (film "This Is Spinal Tap")

Si vous souhaitez visionner la scène du film "This Is Spinal Tap" d'où est tirée cette image, c'est par ici. Il s'agit bien sûr d'une scène (et d'un film) ironique qui caricature les musiciens de Hard Rock.

Les guitaristes ne s'écoutent pas assez

Les guitaristes peu expérimentés ont souvent le nez sur leur manche. Il faut penser aux notes, aux gammes, au rythme, assumer le regard du public... alors qu'on devrait plutôt penser à interagir avec les autres musiciens ou simplement à écouter. C'est un problème que rencontrent d'ailleurs tous les instrumentistes qui ont des instruments "visuels" (piano, basse, guitare).

Par exemple, le volume d'une guitare rythmique doit être bien moins fort qu'un instrumentiste solo. Le guitariste doit donc moins s'entendre que l'instrumentiste solo. Eh oui (dur pour l'ego).

Résumé

Pour jouer à un bon volume il faut de se mettre à la place du public, au sens figuré bien sûr : fermez les yeux et imaginez que vous écoutez un groupe jouer (et que vous n'êtes pas dans ce groupe). L'équilibre sonore est-il bon ? Le guitariste joue-t-il trop fort ?

Savoir bien travailler

Savoir bien travailler est essentiel. Savoir travailler veut dire savoir se structurer dans son travail, se donner des objectifs et chercher une cohérence. Savoir travailler veut aussi dire travailler dans le plaisir, et donc savoir trouver ce plaisir.

Par exemple, quoi de plus ennuyeux que de travailler les gammes dans l'ordre ? Travaillez-les dans l'ordre que vous voulez ! Vous travaillerez votre connaissance de la gamme ET votre sens de l'improvisation (puisque vous improviserez le choix des notes). Bref, vous vous amuserez en travaillant. Vous noterez au passage que si vous savez jouer les gammes dans n'importe quel ordre, vous saurez aussi bien les jouer "dans l'ordre" (sinon c'est que vous ne savez pas les jouer dans n'importe quel ordre). C'est d'ailleurs l'approche que je propose à la page Comment improviser ?

Savoir se structurer dans son travail veut aussi dire choisir la fréquence et la régularité de vos exercices en fonction de leur nature : pour les exercices techniques on préférera travailler sur de courtes plages (5-10 minutes) en en faisant le plus possible, 2-3 fois par jour si vous pouvez vous le permettre. Pour les exercices plus musicaux, artistiques voire théoriques on préférera de longues plages de travail (15 minutes minimum). Et évidemment, un exercice doit être fait régulièrement sur plusieurs semaines pour porter ses fruits.

Je parle de tout ça plus en détail dans les pages Travailler la guitare, Prendre du plaisir quand on joue, La pédagogie sur le net et Travailler son son mais aussi dans la formation Travailler efficacement et progresser.

Il faut aussi savoir prendre du recul, sortir de ces conseils un peu académiques. Prendre sa guitare sans avoir nécessairement de planification ou d'autre but que celui de jouer et de se faire plaisir est parfois très agréable. À chacun donc de trouver son propre équilibre.

Résumé

Savoir travailler, c'est un peu devenir son propre coach. Se trouver des exercices, des pistes de travail et des objectifs. Rappelez-vous, structurer son travail est indispensable.