connexion

S'accompagner au piano

facebook twitter google plus mail imprimer

Quelque soit l'instrument que l'on joue, savoir jouer un peu de piano est très utile, que ce soit dans le but de jouer quelques morceaux ou de comprendre des principes théoriques.

Dans cette page nous allons apprendre à jouer quelques accords simples pour faire un accompagnement de chanson dans le style "pop". Cette page s'adresse à tout les instrumentistes et ne nécessite pas de savoir lire une partition.

Structure d'un clavier de piano

La structure d'un clavier est assez simple : les touches sont séparées entre elles par un demi-ton.

Structure d'un clavier de piano
Structure d'un clavier de piano

Pour que cela soit bien flagrant, il faut regarder la partie haute des touches du clavier : dès qu'on passe d'une touche à sa voisine, on monte ou on descend d'un demi-ton.

Partie haute des touches du piano
Partie haute des touches du piano

Les touches blanches décrivent les notes "Do ré mi fa sol la Si Do...", et les touches noires contiennent soit "bémol" soit "dièse" dans leur nom : facile.

Nom des notes sur un piano
Nom des notes sur un piano

Pour vous rapeller du nom des notes sur le clavier, apprenez à retrouver le Do : c'est la touche juste à gauche du groupe des 2 touches noires. Ensuite, récitez "Do ré mi fa sol la si do..." en jouant les touches blanches vers la droite (vers les aigües). Pour les touches noires, leur nom est fonction des touches avoisinantes : la touche noire entre Do et Ré s'apellent Do dièse (= Do monté d'un demi-ton) ou Ré bémol (= Ré descendu d'un demi-ton).

Les accords majeurs et mineurs

Ce qui nous intéresse dans cette page, c'est de jouer des accords majeurs et mineurs. Faisons-le. Pour le faire intelligemment (car oui, nous sommes intelligents) il faut avoir en tête la structure des ces accords.

Qualité de l'accordRôle des notes constituant l'accordIntervalles au sein de l'accord
MajeurF - 3M - 5j4 demi-tons + 3 demi-tons
MineurF - 3m - 5j3 demi-tons + 4 demi-tons
F = fondamentale
3m = tierce mineure (située à 3 demi-tons de la fondamentale)
3M = tierce majeure (située à 4 demi-tons de la fondamentale)
5j = quinte juste (située à 7 demi-tons de la fondamentale)

Pour construire un accord de "X majeur", il suffit donc de partir de la note X (la fondamentale), puis de jouer la note située 4 demi-tons plus aigüe (la tierce majeure), puis celle encore 3 demi-tons plus aigüe (la quinte juste). Et pour un accord mineur, c'est d'abord 3 demi-tons puis 4.

Construisons, par exemple, Ré majeur.

Construction de l'accord de Ré majeur
Construction de l'accord de Ré majeur

Vous voyez que de la première note (Ré) à la deuxième note (Fa#) on est bien monté de 4 touches (4 demi-tons) et de la deuxième note à la troisième (La) de 3 touches (3 demi-tons).

Plutôt facile. Maintenant, disons Sol# mineur.

Sol dièse mineur
Sol dièse mineur

Encore un autre : Sib majeur.

Si bémol majeur
Si bémol majeur

Vous voulez en faire d'autres ? Je vous ai préparé quelques exercices, pour que vous soyez sûr d'avoir bien compris.

Afficher les réponses

Do majeur
Do majeur
Do dièse majeur
Do dièse majeur
Sol mineur
Sol mineur
Sol majeur
Sol majeur
Fa mineur
Fa mineur
La bémol majeur
La bémol majeur
Sol bémol mineur
Sol bémol mineur
Si majeur
Si majeur
Mi bémol majeur
Mi bémol majeur
Do mineur
Do mineur

Vous voyez, le piano est un super instrument pour appliquer la théorie (à tel point que dans certaines vidéos du site, notamment Comprendre les gammes et les accords, j'utilise cet instrument).

J'ai 10 doigts, je joue 10 notes ?

Reprenons notre accord de Ré majeur. Pour faire entendre cet accord, il suffit de jouer les trois notes Ré, Fa# et La.

Ré majeur
Ré majeur

L'ordre des notes n'importe pas, si ce n'est qu'il faut garder le Ré comme note la plus grave (pour le comprendre allez voir la page La notation des accords). L'accord s'appelera toujours Ré majeur, même si sa sonorité sera un peu différente.

Ré majeur : autre figuration (1)
Ré majeur : autre figuration (1)
Ré majeur : autre figuration (2)
Ré majeur : autre figuration (2)
Ré majeur : autre figuration (3)
Ré majeur : autre figuration (3)
Ré majeur : autre figuration (4)
Ré majeur : autre figuration (4)

On peut ausssi redoubler des notes, cela ne changera pas la notation de l'accord.

Ré majeur : autre figuration avec doublures (1)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (1)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (2)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (2)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (3)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (3)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (4)
Ré majeur : autre figuration avec doublures (4)

Si on joue en piano solo, par exemple pour s'accompagner au chant, on utilisera quelques notes graves pour les fréquences graves, et des notes dans les médiums ou dans les aigües, pour occuper une bonne plage de fréquences (c'est à dire pour avoir des notes graves, des notes aigües et des notes dans le médium).

Ré majeur pour un accompagnement vocal
Ré majeur pour un accompagnement vocal
Pour avoir un repère précis, le Do qui se trouve au milieu du dessin est le Do3 (aussi apellé "C3", ou "Do serrure" ou encore "Do moustache").

Essayez de jouer ces accords sur un piano, vous verrez que ça sonne assez équilibré.

un petit morceau sympa : Creep

On va dès à présent jouer un morceau très connu et qui ne contient que 4 accords : Creep de Radiohead. Voici les 4 accords en question.

GBCCm

Si vous ne savez pas traduire ces accords en français, la page Le nom des notes vous expliquera comment le faire. Sachez que ces accords sont les suivants en français :

Sol majeurSi majeurDo majeurDo mineur

On peut jouer le premier accord de cette manière :

Sol majeur
Sol majeur
Si vous avez de petites mains, vous pouvez vous contenter de jouer uniquement la note la plus grave à la main gauche.

Si on garde cette "figuration" pour chaque accord (c'est à dire 2 fondamentales avec la main gauche et "quinte - fondamentale - tierce" avec la main droite) on obtient ces 4 positions d'accords.

Sol majeur
Sol majeur
Si majeur
Si majeur
Do majeur
Do majeur
Do mineur
Do mineur

On peut jouer un accord par temps. Comme chaque accord dure 2 mesures, on jouera 8 fois le même accord avant de passer au suivant.

Creep : accords plaqués
Creep : accords plaqués

Sur cette partition, même si vous ne savez pas lire les notes, vous remarquez le nom des accords ainsi que le rythme avec lequel ils sont joués. La portée du haut indique ce qui doit être joué à la main droite (abrégé MD), et celle du bas à la main gauche (MG). Profitez de cette partition pour comprendre le lien entre le nom des notes sur le clavier, que vous connaissez maintenant, et le nom des notes sur la portée (que vous pourrez apprendre à la page Le nom des notes).

Minimiser le déplacement des mains

Vous remarquez sans doute que techniquement, l'enchainement des accords nous fait faire de grands déplacements, notamment lorsqu'on passe de G à B ou de Cm à G. On peut régler ce problème en cherchant à minimiser le déplacement de la main droite d'un accord à l'autre, et ceci en choisissant bien nos figurations d'accord (on parle aussi de "voicings" ou "renversements d'accords").

Par exemple, pour l'accord de G on joue à la main droite les notes Ré, Sol, Si (quinte - fondamentale - tierce). On peut très bien jouer l'accord de B à la main droite avec les notes Ré#, Fa# et Si (tierce, quinte et fondamentale) plutôt que ce qu'on jouait avant (c'est à dire Fa#, Si et Ré# : quinte - fondamentale - tierce). Cela minimise le mouvement de la main droite en le rendant ainsi plus facile et adouci aussi le son du changement d'accord. On dit qu'on optimise la "conduite des voix".

Evidemment, on va appliquer ce principe de conduite de voix (ou "d'optimisation des mouvement de la main droite") à tous nos accords.

Sol majeur
Sol majeur
Si majeur
Si majeur
Do majeur
Do majeur
Do mineur
Do mineur

Et en partition :

Creep : meilleure conduite des voix
Creep : meilleure conduite des voix
Vous remarquez que la note la plus grave jouée à la main gauche, elle, ne peut éviter les grands déplacements lorsqu'on passe d'un accord à un autre : il faut que les fondamentales de nos accords restent les notes les plus graves.

Faire des rythmes cool

4 accords plaqués par mesures, c'est déjà pas mal. Mais comme on est des méga boss, on va complexifier un peu cette rythmique dans le but de la rendre plus intéressante. Par exemple, rien ne nous oblige à jouer tous les doigts en même temps. On peut très bien jouer certaines notes sur les contretemps pour entendre un débit de croches dans notre rythmique, ou au contraire faire tenir certaines notes plusieurs temps.

Creep : rythmique 1
Creep : rythmique 1
Creep : rythmique 2
Creep : rythmique 2

Ces exemples de rythmiques ne sont que des exemples possibles parmis des milliers : à vous de créer vos propres rythmiques au piano.

Jouer des morceaux

Le meilleur moyen de bien assimiler ce qui a été vu dans cette page, c'est de jouer des morceaux. Maintenant que vous savez jouer les accords majeurs et mineurs au piano à partir de leur notation, allez sur un site d'accords de chansons et jouez les chansons que vous aimez (vous pouvez aussi aller à la page Chansons sans accords barré). Pour les chansons en anglais, utilisez le mot-clé "chords" qui veut dire "accords" en anglais.

Comme je ne suis pas pianiste de métier, je me suis fait aider par un pianiste pour écrire cette page : il s'apelle Stéphane Plotto et il est pianiste et professeur de piano. Allez faire un tour sur son site pour découvrir sa musique.

facebook twitter google plus mail imprimer

Haut de page

© 2009-2017
Creative Commons License
CGV
Dernière mise à jour : Vendredi 27 Oct. 2017